La randonnée du samedi 03 février 2018 . Le COL de la PIERRE COUCOU

10 février 2018 - 19:16

Le 3 février nous avons réalisé une très belle randonnée se situant entre la BOUVERIE et BAGNOLS EN FORÊT .

Un très beau soleil nous attendait et ce fut un réel plaisir de marcher sur ces sentiers .

Nous commencions au parking se trouvant à droite de  la D 47 après la montée en venant de la BOUVERIE et le col avec son point de vue . Ce parking est le commencement des gorges du BLAVET que nous emprunterons le soir pour revenir à nos voitures.

Nous empruntons la large piste avec de belles flaques d'eau entièrement gelées . C'est vrai que la température était faible mais il y avait le soleil et nous étions bien couvert  qui monte régulièrement à travers des forêts de pins, des bruyères, des chênes lièges, chênes verts, lentisques, etc. Une flore exceptionnelle.Nous réalisons un premier arrêt après cette première montée , déjà 263 m d'altitude, pour regarder le beau rocher de ROQUEBRUNE et sur notre droite en contre bas les gorges du BLAVET..Nous gardons la large piste à restant toujours sur celles de gauche jusqu'au col ou se trouve une belle bâtisse sur notre gauche, résidence secondaire surement , le CASTEL de BAYONNE. Nous sommes à 329 m d'altitude. Nous faisons une petite halte pour boire un peu et se repose car nous n'avons pas terminé de monter . Nous prenons la petite piste montante à notre droite toujours balisée en GR (rouge et blanc). La draille comme l'on dit chez nous, est bien empruntée car , au sol aucune herbe ne pousse, sauf quelques racines et donc bien lever nos pieds pour ne pas tomber . Nous montons toujours pour rejoindre, en premier lieu  un petit sentier sur notre gauche avec une pancarte oppidum de la Forteresse . J'oubliais que nous sommes passé dans ce sous-bois à côté d'un beau spécimen de pin tordu , remarquable avec quelques photos pour mémoriser. Nous hésitons, mais un randonneur de notre groupe qui était déjà venu à cet endroit, nous dit que cela valait le coup d'oeil. Merci ERNESTO car c'est vrai, c'était un bon plan. Donc nous empruntons ce petit sente pour nous rendre par un aler retour à cette ancienne forteresse avec un point de vue exceptionnelle sur tout le HT VAR .Nous cheminons encore entre des pins tordus. Notre question à tous : mais quelle fée est passée par là ? Comment autant d'arbres peuvent être tordu de cette manière , Le vent ? ou je ne sais quel être a pu les tordre ?

Après 30 mn de cet aller retour nous reprenons la draille qui nous mènera aux meulières en cheminant entre les bloc de rhyolithe amarante aux formes parfois très curieuses, comme les arbres ? Certains ressemblant à un écureuil, à une marmotte? ou autre animal maléfique ? Arrivés au site des meulières , nous nous arrêtons sur des pierres en sorte de banc, préparé pour nous !! Autour de nous des pierre de meule encore en place , des petites, des moyennes, et des trous bien circulaires emplis d'eau .

L'extraction très ancienne remonte au début de l'âge de fer. Elle c'est poursuivie de l'époque Gallo-romaine jusqu'au Moyen âge puis jusqu'au XIXème siècle; les meules étaient taillées directement dans la roche jusqu'à une hauteur désirée puis attaquée en biseau vers le point central inférieur et final pour sortir une belle tupie. On enlevait la base conique et les meules ainsi confectionnées étaient percées en leur centre et descendues jusqu'au col de la PIERRE COUCOU où elles étaient chargées ...Qu'en on se retrouve sur place des questions se posent naturellement : mais comment réalisaient-ils le descente de ces énormes meules. Ce déjeuner est comme à l'habitude sensationnel car de la ou nous sommes nous avons un panorama sublime sur toute la vallée de l'ARGENS, le golfe de FREJUS et ST-RAPHAEL sans oublier pour notre animateurs MICHEL son beau rocher de ROQUEBRUNE et bien entendu un petit verre frais de rosé ...Et du café à la fin .

Après cet arrêt d'une heure nous reprenons notre marche et descendons en direction du col déjà cité, la descente est raide, glissante presque de l'escalade . Nous nous aidons  les uns les autres avec parfois des situations à rire !!! voir photos

Au col nous prenons la large piste sur notre droite en descente. Après plusieurs lacets, nous laissons le G.R. sur notre droite et continuons notre descente.Nous longeons un petit lac que nous ne pouvons apercevoir  et prenons de suite à droite une piste moins large et moins fréquentée par les 4 x 4 . Nous arrivons sur un passage ou le sol est tout vert.pour certain de l'argile, pour nous de la serpentine ...

Nous continuons en direction de la piste centrale de la LIEUTENANTE. Nous remontons vers le nord pour retrouver un pont se trouvant en bas des gorges du Blavet. Superbe vue.

Après une cinquantaine de mètres nous prenons sur notre droite un petit sentier qui monte pour entrer dans les gorges. Nous apercevons à gauche et à droite de superbes falaise qui sont parfois emprunter par des grimpeurs pour les escalader. Le sentier se fraye un passage sur les pentes raides que nous mon tons et descendons. Nous traversons à deux reprises la rivière limpide et arrivons enfin à nos voitures en pleine forme !!

 

Commentaires

pierrette hatton 10 février 2018 20:20

super rando le rosé était bien frais