VENISE AVEC LA F.F.R.P.

11 décembre 2017 - 19:59

VOYAGE VENISE avec le C.D.R.P. 83 Décembre 2017.

Commentaires

Francine et moi avions rêvé de revoir VENISE que nous avions un peu visité il y a plusieurs années mais simplement survolé. Les 70 ans de mon épouse étaient une excuse toute trouvée. C’est une ville légendaire, extraordinaire, envoutante avec des reflets différents pour chacun d’entre nous. Elle est bâtie sur 117 îles reliées par plus de 400 ponts. Les rues sont étroites mais très vivantes grâce à ses multiples boutiques commerciales et artisanales. Les moyens de transport sont peu nombreux : le bateau, les gondoles et la marche à pied. Je ne parlerais pas de son histoire mais simplement de nos visites, de nos étonnantes surprises, de nos émerveillements.

Nous avons rendez-vous au parking de l’autoroute de LE MUY mercredi matin, vers 7 h 45. Il faisait un temps splendide mais très froid. Le bus de l’agence de voyage « ST CYR VOYAGES » est arrivé vers 8 h 15. Nous étions 11 personnes à attendre et  gelées. Nous prenons l’autoroute via notre belle destination, VENISE. 4 arrêts jalonnaient notre périple autoroutier avec un arrêt pour déjeuner sur le pouce avec une salade. Arrivés à VENISE le soir, nous prenons possession de nos chambres. Nous dinons vers 20 h un repas léger mais bon, Il faut dire que le coût du voyage  est très intéressant donc cela est normal de ne pas être dans un hôtel  5 étoiles. L’hôtel se trouve à LIDO DI JESOLO sur la presqu’île à l’est de VENISE. Nous faisons connaissance avec tous les adhérents présents  venant de tout le var ouest. Les tables sont de 4 à 6 personnes. A notre table DANY de CARQUEIRANNE, MIREILLE et LAURENT de HYERES qui seront surement présents le 18 février pour la marche des TERRIERS,  ANNIE, FRANCINE et CHARLY.

Après une nuit de repos salvatrice après cette journée de voyage, après un bon petit déjeuner, nous partons direction VENISE. Nous prenons notre bus sous un soleil radieux, direction le bateau pour traverser la lagune et arriver une bonne demie heure après, au quai de la « RIVA SCHIAVONNI » près du musée navale, quartier CASTELLO. Nous rejoignons notre guide francophone qui nous attend à la porte du palais des doges. Après les présentations, elle nous distribue des « AUDIO-GUIDE » avec des écouteurs auto-jetables. Nous commençons notre visite qui dura 2 h 30. D’abord par le pont des soupirs. Il n’évoque pas le moindre frémissement amoureux mais plutôt les gémissements des condamnés à mort qui empruntaient ce fameux pont après avoir appris la sentence, passage entre le  tribunal et les prisons.

Après les photos d’usage et l’explication de notre guide, nous nous dirigeons vers la place SAN MARCOS  Nous passons devant le PALAZZO DUCALE sans y entrer, ce que nous ferons en visite libre cet après-midi. Nous nous arrêtons devant la campanile, appelée par les vénitiens le « maître de maison » car elle faisait jadis office de phare et de clocher. En 1902 elle s’effondra mais fut reconstruite 10 années après à l’identique. Puis nous admirons la basilique qui est en forme de croix grecque, surmontée d’un dôme central à bulbe et de quatre dômes d’inégale hauteur au-dessus de bras. La façade s’ouvre par cinq portails ornés de marbre et de sculpture comme les quatre chevaux de bronze. Sur le côté droit, près du palais des doges, le groupe des TETRARQUES en porphyre.  Nous entrons dans la basilique et je suis frappé tant par la luminosité des mosaïques que par le pavement à motifs animaliers et géométriques. Puis du croisillon droit, nous atteignons le « TRESOR », constitué d’une collection d’objets ornementaux et de culte. Etonnante collection de bijoux plus beaux les uns que les autres, avec interdiction de les photographier, mais système débrouille !!!

En ressortant de la basique, sur notre droite, la guide nous fait remarquer la « TORRE DEL’OROLOGIO »  qui comporte trois cadrans, l’un avec les signes du zodiaque, et les deux autres avec les heures qui sonnent fidèlement grâce aux deux statues en bronze à canon  coulé à l’arsenal.

Nous traversons dans la longueur la place SAN MARCO, le salon de VENISE. Tout autour, sous les arcades, des galeries qui abritent des cafés comme le FLORIAN et le QUADRI, où nous pouvons déguster un café, assis à table, pour 10 euros, et oui !!! Et des boutiques de luxe.

Nous arrivons dans les petites ruelles et passages, avec d’abord un arrêt technique près du MUSEO  CORRER.  Nous traversons le quartier SAN MARCO via la FENICE, la SCALA DEL BOVOLO, et arrivons le long du « GRAND CANAL » que nous longeons en direction de l’est pour retrouver le pont DI RIALTO qui enjambe le canal. Après encore une séance photos, nous prenons à droite. Sur note gauche, un centre commercial de luxe , que nous visiterons plus tard et pour cause ….

Nous tournons encore à notre droite dans ses ruelles étroites emplies de touristes et très commerçantes. Nous arrivons sur une petite placette où la guide nous quitte sons oublier de nous donner quelques adresses pour déjeuner. Il est 13 h. Nous rendons nos radios guide et nous nous dirigeons vers un restaurant où nous allons, bien entendu, déguster des pâtes : pâtes à l’encre de sèche, pâtes aux coquilles ST JACQUES, sans oublier le vin PROSSECO, et le dessert …

L’après midi nous sommes libre et tous les quatre nous décidons d’aller d’abord visiter le « PALAZIO DUCALE ». C’est la résidence des doges et le siège du gouvernement, d’un tribunal et d’une prison d’état. Les façades sont  faites  en  marbre blanc et roses. Aux angles des groupes de sculptures représentent le jugement de SALOMON, l’ivresse de NOE. L’entrée principale est la porte du papier ainsi nommée par référence aux copistes et aux archives. Nous rentrons dans le palais par l’escalier d’or. On traverse la salle des quatre portes où les ambassadeurs attendaient d’être reçu par le doge. Puis la salle de l’ANTICOLLEGE, antichambre des délégations, puis la salle des collèges, où le doge présidait les réunions, puis la salle du sénat appelée « PREGADI », puis la salle du conseil des dix, puis la salle des boussoles où attendaient les personnes qui devaient subir un interrogatoire, puis la salle d’armes, superbe, puis la salle du grand conseil où se déroulaient les assemblées chargée d’élire les fonctionnaires, dont le doge, puis la salle du scrutin où se déroulait les votes, puis les nouvelles prisons au-delà du pont des soupirs, puis la salle des censeurs où siégeait le tribunal de justice, et enfin la salle de l’AVOGARIA où siégeaient les avocats de l’état chargés de veiller au respect des lois .

Enfin avant de sortir juste à la fermeture des lieux, nous visitons au rez-de-chaussée, le musée des sculptures …

Il n’est que 16 h et nous avons encore deux heures de visite de ce VENISE envoutant.    Nous décidons de nous rendre par une petite ruelle au dos de la basilique via le pont DI RIALTO et surtout à côté le centre commercial de luxe … C’est un superbe immeuble en carrée avec de belles boutiques sur 4 étage. Nous grimpons au sommet car la guide du matin nous avait dit que nous pouvions monter au sommet où existait une grande terrasse et là nous pourrons admirer tout VENISE. Quelle  belle surprise avec une vue à 360° sur toute la ville, ses canaux et le grand canal …Inoubliable autant que le centre commercial de produits de luxe que nous admirons des yeux sans sortir notre C.B.

Après cet émerveillement nous redescendons et nous nous rendons vers l’embarcadère où nous attends le groupe en passant par de petites ruelles et passages du quartier CASTELLO,  l’église SAN ZACCARIA, , FOND GUERINI STAMPALA, SCUOLA SAN GIORGIO.  Superbe journée avec un temps exceptionnel.

Retour à l’hôtel, diner et après repos bien mérité en apprenant par la télévision la mort de notre JONNHY national.. C’était notre génération .Nous ne t’oublierons pas.

Le matin réveil à 7 h pour un départ à 8 h pour une heure de trajet en bus et en bateau vers notre première destination de la matinée, l’île de BURANO. C’est l’île la plus colorée de la lagune avec les maisons de toutes les couleurs vives (voir les photos). Sur le seuil des maisons, couleur de l’arc-en-ciel, les femmes travaillaient sur leur coussin de dentellière. Nous visitons l’île avec une nouvelle guide qui avait une voie fluette malheureusement   Nous marchons le long d’un canal et faisons le tour de cette petite île avant d’aller visiter une fabrication et boutique de dentelles. Nous avons eu un peu de temps libre et nous nous sommes rendus avec mon épouse dans une boutique de masques et là, surprise : le vendeur parlant très bien le français et fabricant nous expliqua la réalisation de ces masques avec des anecdotes. Un vrai passionné … Nous retournons prendre le bateau en  regardant  une nouvelle fois la campanile très penchée qui n’a rien a envier à la tour de PISE.

Le bateau se dirige via MURANO à travers la lagune….Nous débarquons face à une fabrique de verre soufflé. Extraordinaire représentation avec la fabrication d’un vase et d’un cheval se cabrant … Nous visitons la boutique attenante où certains d’entre nous font des achats. Il faut savoir qu’à VENISE seulement 20 % sont du vrai verre de MURANO.

Après cette visite nous décidons d’aller déjeuner avant de reprendre le bateau pour la dernière visite libre de VENISE. Nous trouvons une petite boutique après 500 m de marche qui nous a proposé une salade composé. Après cet encas sur le pouce, nous activons notre pas et arrivons à l’embarquement avec 5 mn de retard. Les responsables CAROLE et PATRICE  me dise : CHARLY tu nous dois 100 € pour le retard (pour rire). Mais je n,’étais pas le dernier … Bien fait !!!

Nous revenons donc vers VENISE et chacun décide, pour ces deux heures  restantes de flâner en ville, de balader en  bateau sur le grand canal, de retourner au centre commercial de luxe, d’aller prendre un café chez FLORIAN ou prendre un chocolat chaud sur la place,  admirer le coucher de soleil sur la lagune.

Après ce temps libre à travers toutes les petites ruelles vénitiennes, nous retournons à notre hôtel pour le diner, sans oublier l’apéro journalier avec un SPRITZ, apéro vénitien ….VIN BLANC PROSSECO, EAU PETILLANTE, CAMPARI.

Le lendemain retour pour la France et notre ville de départ sous la pluie.  

 

 

 

Commentaires