La forêt de LES ARCS SUR ARGENS et le plan de chasse

25 novembre 2017 - 10:10

Pour ceux qui n'ont pas regardé le site INTERNET de la mairie, ci-dessous l'article concernant notre forêt communale avec le partage de celle-ci et surtout le plan chasse a regardé et s'y tenir S.V.P pour que notre forêt vive dans de bonnes conditions entre les chasseurs, les randonneurs, les marcheurs, les vététistes , les chevaux, les pêcheurs, les familles, les promeneurs, les botanistes, etc. Alors respectez-vous et vivons ensemble ....  
La forêt communale des Arcs sur Argens s’étend sur 1 560 hectares.

On y découvre une grande diversité tant sur la topographie que sur la flore, mais également un grand nombre de vestiges très anciens.
La forêt est traversée par le Réal, l’Argens et l’Aille; ces cours d’eau y ont sculpté crêtes et gorges, offrant un paysage exceptionnel aux aspects à la fois sauvages et bucoliques.

Le site des Arcs sur Argens a toujours été à la fois un carrefour et une voie de passage entre la mer et l’intérieur des terres.
Dans la partie sud de la forêt, un circuit de randonnée montre la richesse naturelle, mais aussi archéologique, des Arcs sur Argens, dont l'histoire remonte au Paléolithique.
Ce circuit, faisable en VTT (autorisé sur les sentiers communaux), va à la découverte des sites occupés par certains de nos lointains ancêtres dans le massif des Maures.
Dès le départ, vous vous trouverez au pied des paysages naturels exceptionnels de notre forêt communale.
A la « mescla », point de rencontre de l’Argens et de l’Aille, on peut admirer le pont de fer (de Gustave Eiffel) et se rendre vers le sentier de randonnée l'Apié de Raybaud, ou bien l'on peut suivre la route goudronnée qui conduit près de la font de Catin, une source captée, et qui permet de rejoindre le sentier menant aux menhirs des Terriers.

On peut également voir l’entrée de l’ancienne mine de baryte des Porres, l'ancien four à poix et le dolmen vieux de 5000 ans. Différentes échelles du temps se côtoient au cours de cette promenade.
Plusieurs oppida de l’époque celto-ligure ont laissé des traces dans la forêt Arcoise, des fragments de tuiles, les « tegulae » ont été retrouvés sur un replat et des traces à la ferme des Bauquières attestent de la présence gallo-romaine.

Le sommet de Castel Diaou, qui culmine à 343m, est le plus haut des Arcs sur Argens et offre un magnifique panorama à 360°.


Afin de profiter pleinement et en toute sécurité de la forêt, il est nécessaire d’en partager l’accès, eu égard à la fragilité des milieux naturels qui la composent, ainsi qu’aux graves risques d’incendie qui l’affectent fréquemment.
C'est pourquoi la forêt communale de Les Arcs sur Argens fait l'objet d'une division permanente en différentes zones ( voir le lien en bas de page) permettant à chaque usager de la forêt de choisir la zone accessible pour la pratique de ses activités, en empruntant de préférence, selon le jour en différentes zones (voir le lien en bas de page) permettant à chaque usager de la forêt de choisir la zone accessible pour la pratique de ses activités, en empruntant de préférence, selon le jour http://www.mairie-les-arcs-sur-argens.fr/images/pdf/tourisme/20170929_contr_leg_1.pdf   http://www.mairie-les-arcs-sur-argens.fr/images/pdf/tourisme/20170929_contr_leg_2.pdf                  

Commentaires